Christine Le Nabour (Cloarec)
Députée de la 5ème Circonscription d'Ille-et-Vilaine

PLF 2021: INTERVENTION SUR LES CRÉDITS DE LA MISSION "TRAVAIL-EMPLOI"

À l'Assemblée Nationale

Je suis intervenue ce vendredi 23 octobre 2020 en Commission des Finances pour le groupe "La République en Marche !", dans le cadre de l'examen des crédits de la mission "Travail - Emploi" du Projet de Loi de Finances pour 2021 (PLF 2021).

J'ai ainsi pu rappeler les mesures concrètes portées par cette mission, combinée aux crédits du Plan de relance et du Plan "Un Jeune Une Solution". Plus que jamais, l'attention portée aux plus fragiles est fondamentale pour les accompagner vers l'Emploi, dans le développement des compétences.

Le groupe "La République en Marche !" votera évidemment ces crédits.

Mon intervention à lire ci dessous ou à voir en vidéo en bas de page.

Crédit photo: assemblee-nationale.fr

"Merci Madame la présidente,

Madame la rapporteure,

Mes chers collègues,

Les crédits de la mission travail et emploi traduisent les engagements de l’Etat en faveur de la formation et de l’insertion des personnes les plus éloignées de l’emploi : chômeurs de longue durée, jeunes sans qualifications, travailleurs en situation de handicap. La situation de ces personnes s'est considérablement aggravée et les personnes fragilisées sont de plus en plus nombreuses.

Le budget de cette mission est en forte progression et s'élève aujourd'hui à 13.2 milliards d’euros – soit une augmentation de 3.4% par rapport à l’année précédente.

Nous pouvons nous féliciter des mesures concrètes et fondamentales portées par cette mission à l’image de :

  • L’insertion par l’activité économique qui voit ses crédits augmenter ;
  • La poursuite de la montée en charge des Parcours Emplois Compétences (on en a parlé toute à l'heure) ;
  • L’aide unique à l’apprentissage et les exonérations de cotisations sociales en faveur de l’apprentissage ;
  • L’augmentation de 27% des crédits dédiées aux Missions Locales pour leur permettre d'accompagner les jeunes en difficulté d'insertion vers la formation, l'emploi et l'autonomie ;
  • Les moyens données à France compétences ;
  • La poursuite de montée en charge du Plan d'investissement dans les compétences pour 3,3 milliards € en faveur de la formation des jeunes et des chômeurs de longue durée ;
  • La subvention de l'État pour charge de service public à Pôle-emploi ;
  • Des crédits supplémentaires dédiés feront parti du Plan de relance.

Par ailleurs, ce Plan de relance et notamment le Plan "Un jeune une solution" va donner une impulsion concrète au soutien à l'Emploi, et à l'insertion professionnelle des publics les plus fragilisés.

A ce titre, ces crédits combinés à ceux du Plan de relance vont permettre à la France de prioriser le retour et l’accès à l’emploi et de donner à toutes et à tous, les moyens de retrouver une situation économique et professionnelle pérenne. L’attention portée aux plus fragiles est aujourd’hui fondamentale. Nous nous devons de donner aux personnes les plus éloignées de l'Emploi, l’opportunité d’être accompagnées, de développer des compétences et de se tourner vers le chemin de l’emploi de manière durable, quelle que soit leur situation.

Le Groupe "La République en Marche!" votera bien entendu les crédits de  cette mission "Travail - Emploi".

Merci."

Mon intervention à voir dans cette vidéo.

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.