Christine Le Nabour (Cloarec)
Députée de la 5ème Circonscription d'Ille-et-Vilaine

POINT D'ÉTAPE SUR LE DÉPLOIEMENT DU PLAN PAUVRETÉ EN BRETAGNE.

En circonscription

Députée référente sur la Bretagne pour suivre le déploiement de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, j’interpelle régulièrement le Haut-commissaire, Monsieur Ludovic Magnier.

Nous avons fait un point ce lundi 6 juillet 2020 sur les mesures exceptionnelles prises pendant le confinement puis sur le plan pauvreté.

Les mesures exceptionnelles :

Le Gouvernement a annoncé en avril dernier le versement d'une aide exceptionnelle de solidarité aux foyers les plus modestes. Elle a concerné 138.000 foyers en Bretagne sur les quelques 4,1 millions qui en bénéficieront sur le territoire national (près de 5 millions d’enfants).

Quant à l’aide de solidarité d’un montant de 200 euros destinée aux jeunes précaires de moins de 25 ans, elle concerne 800.000 jeunes français en difficulté financière du fait de la crise du Covid-19 et des conséquences du confinement, dont 3000 jeunes en Bretagne.

Ces aides exceptionnelles renforcent le soutien apporté aux plus précaires : maintien de l’aide alimentaire, mise à l’abri des personnes sans domicile fixe, prolongation des droits aux aides sociales…

Monsieur MAGNIER a tenu à saluer les collectivités (communes, départements, régions), les travailleurs sociaux, les structures sociales et médico-sociales ainsi que tous les citoyens qui face à une crise sans précédent ont fait vivre cette solidarité et ont su travailler ensemble.

 

La stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté :

La crise a confirmé les fragilités déjà repérées par le Gouvernement et qui sont à l’origine de l’élaboration de la stratégie de lutte contre la pauvreté. Ainsi, l’accompagnement des familles reste un point majeur : aide à la parentalité, aide alimentaire, scolarité…

1210 élèves sont concernés en Bretagne par la cantine à 1 euro (14%) sur les 8700 qui fréquentent les écoles où le dispositif est mis en place. Le faible nombre s’explique par le fait que beaucoup de communes pratiquent déjà les tarifs sociaux et sont proches de la cantine à 1 euro.

Un appel à projet « Points Conseil Budget » (PCB) est également lancé. Il s’agit de structures d’accueil inconditionnelles destinées à accompagner toute personne rencontrant des difficultés budgétaires et ayant besoin d’un accompagnement. Les objectifs des PCB sont de prévenir le surendettement et de favoriser l’éducation budgétaire.

À l’échelle régionale, Mr MAGNIER a élaboré avec Madame la Préfète Michèle KIRRY, un plan de relance sociale qui s’articule autour de 4 axes :

  1. Accès aux droits et aux besoins essentiels renforcés : ne pas simplement renforcer les guichets mais aller vers, aller plus loin dans l’accès aux soins, développer l’aide alimentaire.
  2. ​Accès et maintien au logement
  3. Accompagnement des jeunes en situation de précarité : augmenter le nombre de PACEA et garanties jeunes.
  4. Accompagnement vers l’emploi en privilégiant l’accompagnement social (Insertion par l’Activité Economique)

 

Enfin, La Préfète et le président de la région Loic CHESNAIS-GIRARD, ont mobilisé la Conférence sociale qui associe la Région, l’Etat, des collectivités et les syndicats de salariés et d’employeurs pour échanger sur le rôle de chacun dans la lutte contre la pauvreté.

 

Un point d’étape qui permet de confirmer la mobilisation de tous les acteurs, locaux comme nationaux, pour combattre ce fléau que représente la pauvreté dans notre pays. Son éradication reste l’objectif ambitieux fixé par le président de la République en septembre 2018. Plus que jamais dans cette période de crise et alors que la pauvreté continue de progresser, il nous faut accélérer la mise en œuvre de notre politique. C’est pourquoi je me suis positionnée sur la création rapide du Service public de l’insertion, pierre angulaire de cette stratégie avec le Revenu Universel d’Activité.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.