Christine Le Nabour (Cloarec)
Députée de la 5ème Circonscription d'Ille-et-Vilaine

SUIVI DU PLAN PAUVRETÉ: CE QUI A CHANGÉ CE 1ER JANVIER 2020.

À l'Assemblée Nationale

La stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté poursuit son déploiement sur le territoire ; un déploiement que je suis de près en ma qualité de députée référente du Plan pauvreté.

Si 2020 verra notamment la synthèse des concertations sur l'un de ses pilier qu'est le Revenu Universel d'Activité (1er semestre) et le dépôt du Projet de loi (voir mon interview dans la revue "Espace Social Européen"), ce 1er janvier 2020 voit d'ores et déjà l'entrée en vigueur de mesures concrètes de cette stratégie.

Nous augmentons le minimum vieillesse:

  • L'ASPA (Allocation de Solidarité pour Personnes Âgées que l'on appelle communément "minimum vieillesse") est porté à 903€, contre 868€ en 2019.
  • Ce montant sera porté à 1402€ pour un couple en imposition commune.
  • Les bénéficiaires doivent avoir 65 ans (62 ans pour les anciens combattants et les personnes handicapées)

Nous étendons le périmètre du reste à charge zéro:

  • La mise en place totale de la réforme 100% santé se poursuit. Les opticiens doivent proposer des lunettes comprises dans le panier "100% Santé" (17 modèles pour adulte et 10 pour enfant), avec un reste à charge zéro pour le patient.
  • En dentaire, les couronnes et bridges du panier seront pris en charge à 100%.
  • Après une première baisse de 400€ du reste à charge en audiologie en 2019, celui-ci diminuera 500€ supplémentaires en 2020. En 2021, les appareils auditifs du panier seront pris en charge à 100%.

Une politique globale :

Plus largement, l'action de la majorité consiste à développer des mesures qui permettent de faciliter l'accès aux droits et de lutter contre la reproduction des inégalités, avec :

  • La lutte contre les inégalités dès les premiers pas, qui est le principe directeur de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté: accès aux modes de garde pour permettre aux parents de faire garder leur enfant pour aller travailler, parce qu'ils n'auront plus à faire l'avance des frais ; Petits déjeuners gratuits à l'école ; Cantine à 1)
  • L'accès aux soins afin que les Français les plus modestes ne renoncent pas à se faire soigner (100% santé, complémentaire santé solidaire)
  • L'accompagnement vers l'activité et l'emploi: accompagnement à l'insertion, accès à la garde d'enfant pour les demandeurs d'emploi car retrouver un emploi reste la clé pour sortir de la pauvreté. 1 milliard € investi dans les entreprises d'insertion. Un effort sans précédent.

L'objectif de cette action globale reste ce combat neuf lancé par le président de la République le 13 septembre 2018: non plus faire en sorte que l'on vive mieux dans la pauvreté, mais bien permettre à celles et ceux qui y sont d'en sortir. L'éradication de la pauvreté doit être une obsession partagée de tous.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.